Catégorie(s): FSX, Test Produit Tags: , , , ,

Test FranceVFR – Alsace VFR V2 FSX

FranceVFR a sorti une nouvelle version 2 d’Alsace VFR FSX.

Cette scène couvre la région Alsace, dans l’extrême Nord-Est de la France. La zone ainsi concernée est d’environ 10 000 km² et inclut de magnifiques paysages. Des 22 régions métropolitaines, c’est la plus petite en superficie mais elle est habitée par une population d’un peu plus de 1,8 million de personnse. La grosse différence par rapport à la version 1 est essentiellement tirée de la technologie 3D Automation®.

Installation

Avant installation : si vous souhaitez mettre à jour de la version 1 à la version 2 la scène d’Alsace VFR, vous devez d’abord désinstaller la scène originale.

Le fichier à télécharger après l’achat est très conséquent :  5,1 Go. Heureusement, il est en fait découpé en trois fichiers séparés à télécharger. La procédure d’installation est très simple, chaque fichier est un exécutable que vous devez lancer dans l’ordre de numéro. En lançant le premier fichier, il vous demande de sélectionner la langue du programme d’installation, Français ou Anglais, et ensuite d’insérer votre numéro de code de série fourni après l’achat dans votre compte client. Lorsque le premier est fini, il vous demandera de lancer ensuite le fichier 2/3 et enfin le dernier 3/3.

Une fois tout installé, le produit occupe environ 20 Go d’espace disque. La scène est ajoutée à la bibliothèque de décors FSX. Vous verrez alors dans la bibliothèque de scènes deux lignes, Alsace VFR – Ground layer et Alsace VFR – Objects layer.

Si vous êtes Anglophone et que vous choisi l’option English pendant l’installation, vous risquez fort de rencontrer un problème avec les maisons Autogen qui n’ont pas de textures en façades. Ce problème signalé dans les forums de support a trouvé sa solution en installation le produit avec l’option en Français. En réinstallant en Français, le problème a disparu (NDRC : le testeur étant Anglais a rencontré cette difficulté, mais la plupart d’entre vous n’aurez pas ce problème).

Configuration

Il n’y a pas d’outil de configuration fourni mais à la page du manuel, ils détaillent les « fichiers extra » qui permettent d’installer des objets additionnels comme les candélabres, bâtiments secondaires, trafic routier local, petites antennes, etc.

Documentation

La documentation qui est fournie avec cette scène est assez complète. Elle inclut un manuel PDF en Anglais et en Français, plus des cartes enroute et cartes d’aéroports pour la zone couverte. Au total, ce sont 22 documents séparés.

Le manuel est concis mais inclut des sections dédiés à la configuration requise, l’installation, les spécifications techniques du produit, les réglages, les fichiers extra, la zone de couverture de la scène, cartes de vols et d’aéroports, support technique et crédits.  Le manuel porte clairement de bonnes informations et mérite d’être lu. Les parties sur les réglages, fichiers extra, carte de couverture de la scène sont particulièrement bienvenus.

De réelles cartes sont incluses pour les aéroports dans la zone concernée.

Scène

Avant que je commence, voici comment les développeurs décrivent leur produit.

La gamme de scènes VFR Regional a été conçue et réalisée pour apporter au vol VFR un environnement le plus réaliste possible. Elle est l’aboutissement d’années d’expérience dans le vol simulé et la modélisation scénique.

« Les produits « VFR Regional » bénéficient de tous les apports de la technologie 3DAutomation® développée par France VFR. Cette technologie permet déjà d’implémenter les environnements les plus denses et réalistes jamais conçus. Elle ne prétend pas représenter précisément la réalité mais en donner une interprétation la plus réaliste possible à très grande échelle. Elle pourra à terme évoluer pour s’adapter aux besoins et aux nouvelles données disponibles.

  • Textures sol 0,85 à 1 mètre/pixel de résolution provenant de photos aériennes IGN retravaillées pour un rendu visuel optimal sous Flight Simulator X® (été seulement).
  • Mesh (relief) spécifique très haute définition 4,75 mètres réel (LOD13)
  • Lacs et fleuves intégralement détourés avec eau navigable.
  • Gestion de la transparence des fonds marins sur l’intégralité de la scène.
  • Aéroports et aérodromes semi-détaillés incluant la correction des effets de « plateforme ».
  • Obstacles et repères VFR modélisés sur l’intégralité de la scène incluant la base de données officielle du SIA (antennes, pylones, chateaux d’eau, éoliennes, constructions diverses…).
  • Plusieurs centaines de milliers d’objets et bâtiments remarquables intégrés à l’environnement (églises, centrales électriques, silos, chateaux, réservoirs industriels, ponts, péages, grues, bateaux, lampadaires, panneaux routiers…).
  • Intégration de la technologie 3D Automation® permettant la modélisation de plusieurs millions de bâtiments et zones de végétation réalistes et adaptés à la région.
  • Couverture végétale extrêmement dense et réaliste optimisée grâce à un module de rendu piloté par intelligence artificielle (IA).
  • Bâtiments autogen complémentaires incluant des variantes 3D spécifiques et optimisées.
  • Calage géo-référencé assurant une compatibilité maximale avec de futurs add-ons installés sur la même zone.
  • Processus de développement 100% conforme aux spécifications des SDK Microsoft®, assurant ainsi un maximum de compatibilité lors de l’arrivée de nouvelles versions. »

Pour vous donner une idée de la zone couverte par la scène, voici la carte qu’ils incluent dans le manuel du produit.

Ce type d’extension est idéal pour les vols à vue (VFR). Aucune importance le nombre de fois que vous décollez, il y a toujours quelque chose de nouveau à observer; la région couverte est importante et présente une large variété de paysages différents.

Dès que vous décollez d’un endroit quelconque, la première chose que vous remarquerez est le nombre massif d’objets Autogen qui sont intégrés dans la scène. C’est grâce à leur technologie 3D Automation®. Si vous comparez ce qui est ajouté par rapport à la scène « normale » de FSX ou à leur précédente version de scène régionale VFR, vous noterez alors que les différences sont énormes.

Ils déclarent que leur intention n’est pas de reproduire à l’exactitude le monde réel, mais de le rendre le plus réaliste possible. En gardant çà à l’esprit, cela fait déjà un long chemin avant de parvenir à ce sentiment de monde réel.

La scène peut être appréciée à basse comme à haute altitudes. Cependant, la meilleure expérience de vol pour moi a été de voler simplement à bord d’un appareil léger à basse altitude. Ainsi, je pouvais bien voir comment les deux éléments principaux de la scène, les textures et les objets 3D cohabitent.

La région présente différents types de topographie ce qui est l’une des raisons pour laquelle cette région est particulièrement intéressante à explorer.La portion la plus à l’Est près du Rhin est plutôt plat puis en se déplaçant vers l’Ouest, cela devient montagneux lorsque vous rencontrez les chaînes des Vosges. Les textures de sol reflètent ces différences et on peut voir toutes sortes de détails qui restent nets même à basse altitude. Les caractéristiques de terrain comme les sillons des champs cultivés, ou les ombres d’objets comme les pylônes électriques ou des lignes haute tension, les ruisseaux, rives et beaucoup d’autres sont tous visibles. Le relief en haute définition définit bien les contours en harmonie avec les images au sol. La partie la plus spectaculaire reste d’ailleurs lorsque je survolais les monts et vallées des Vosges.

Afficher simplement des textures de sol n’est pas suffisant. Ca peut fonctionner à des altitudes plus importantes, mais en tant que produit VFR, on attend de voir ce qu’il y a sur les textures aussi avec des objets 3D. Dans cette scène, il n’y a définitivement pas de pénurie sur cet aspect, le nombre d’objets et leur diversité est une des principaux atouts. Visible sur l’ensemble de la scène, les types usuels de bâtiments sont les maisons, immeubles, églises et entrepôts, silos agricoles ou encore des châteaux d’eau. C’est là juste une liste courte des types les plus représentés mais ils en ont aussi inclus des plus singuliers, comme les châteaux ou centrales électriques. On rencontre aussi des tours de transmission, des antennes paraboliques, cimetières, signalisation routière, etc.

La densité avec laquelle les objets peuplent le paysage est tout simplement incroyable. Les plus grandes villes de la région Alsace, Strasbourg et Mulhouse, sont toutes deux remplies de quantités massives d’objets Autogen grâce à la technologie 3D Automation® et ces objets reflètent ce que vous vous attendez à trouver. La même chose peut être répétée pour les zones forestières qui sont couvertes d’arbres. Les résultats sont tout aussi impressionnants.

Le nombre d’objets rendus peut être assez extrême. En regardant plusieurs cimetières de guerre, ils sont même allés jusqu’à inclure des croix individuelles dans ces lieux de sépulture.

Si vous choisissez de survoler la zone à haute altitude, l’aspect est aussi beaucoup plus réaliste grâce aux photos aériennes. Les différences avec la scène par défaut de FSX est évidente même à 35 000 pieds.

Aéroports

Sur toute la scène d’Alsace, il y a 16 aérodromes ou aéroports qui ont  été intégrés. De la simple piste en herbe jusqu’à l’aéroport international, et même un terrain militaire, tous les types de vols trouveront leur place. Chaque emprise et position d’aéroport est conforme aux coordonnées réelles sur les textures photos, vous pouvez donc suivre les cartes de vol réelles incluses.

Comment ont-ils augmenté le nombre d’aéroports inclus ? Des surfaces en dur sont utilisées pour créer ces aéroports, de la même qualité de base que ceux déjà fournis dans FSX. Des objets supplémentaires comme les signalisations de pistes, taxiways, des véhicules, chaussettes au vent sont aussi installées pour améliorer l’ambiance. Les bâtiments sont seulement représentatifs de ce qu’on pourrait rencontrer sur place. Ce qu’ils ont produit est une grande amélioration sur le rendu par défaut dans FSX.

J’ai été heureux de voir que les deux aéroports Strasbourg (LFST) et Bâle-Mulhouse (LFSB) incluent des aérogares et passerelles qui ressemblent bien aux bâtiments réels. Bien que les aéroports ne soient pas aussi complets ou de la même qualité que des scènes dédiées spécialement à l’aéroport en question, j’ai trouvé qu’ils étaient très bien conçus et apportaient suffisamment de détails pour les rendre crédibles dans le contexte d’un pack plus large, et les rendent aussi assez attractifs pour en faire des points de départ ou d’arrivée pour des vols.

Si vous voulez une reproduction très réaliste de l’un des deux aéroports Strasbourg et/ou Bâle-Mulhouse, FranceVFR vend des aéroports régionaux détaillés qui s’adaptent parfaitement à ces scènes VFR photo.

Nuit

L’Alsace de nuit est perçue comme ce à quoi je m’attendais, réaliste. Les zones bâties sont parsemées de lumières provenant des maisons ou d’autres contructions, et les phares des véhicules peuvent être observés se déplaçant sur les axes majeurs. Entre deux, il y a l’obscurité de la campagne. Pendant mes survols de nuit, certaines caractéristiques ressortent. Par exemple, le contraste entre les éclairages de pistes et le noir profond de la nuit. On perçoit ensuite les lumières rouges placées au-dessus les hautes structures comme les pylônes radio ou les cheminées industrielles. Tous ces facteurs combinés fabriquent un environnement de nuit très proche de que vous verriez en vol nocture dans la région.

Performance

Le rendu de l’ensemble de ces objets dans la scène n’est pas sans conséquence sur les performances. J’ai trouvé que mon PC avait du mal à certains moments que j’ai volé en entrée et sortie de l’aéroport de Strasbourg. Cela semble être la zone avec la plus forte concentration de bâtiments et j’ai vu le résultat en utilisant des appareils complexes.

En pilotant des avions légers, la baisse de performance est mineure mais occasionnellement et comme vous l’avez sur certaines images, la densité de scène décalait un peu mais revenait rapidement peupler les zones clairsemées.

En conclusion

Avec l’ajout de leur nouvelle technologie 3D Automation®, a donné à ce genre de scène un coup de turbo pour le mettre à niveau élevé. On peut maintenant profiter des variétés et de la densité des objets qui reflètent plus étroitement le monde réel en donnant un sens à l’expression « aussi vrai que nature ». Si vous êtes un fan du vol à vue, vous aurez envie d’ajouter ce titre à votre liste d’achats.

Mes Notes

Installeur: Très bon, facile à utiliser.

Documentation: Très complète, bilingue, avec un jeu de cartes réelles de vol et d’aéroports.

Modélisation:  Haute qualité.

Extras:  De nombreux repères intéressants, et une grande zone à explorer.

Taille de téléchargement : FSX 5.1 Go

Prix: EUR 29.33 HT

Prix Mise à jour EUR 20.92 HT pour ceux qui auraient précédemment acheté Alsace VFR chez simMarket

Page web développeur : http://www.francevfr.com/

Lien: http://secure.simmarket.com/francevfr-alsace-vfr-v2-fsx.phtml

Système de Test :

Intel i7 960 OC @ 4.2 Ghz, 12 Go RAM, EVGA GTX560 Ti 1.2 Go video, Win 7 Ultimate 64, FSX Acceleration, UT2, REX Overdrive, GEXn, UTX, AES, GSX.

Richard Desjardins

Les commentaires sont fermés..